Diabète de type 2 : la « mémoire métabolique » justifierait un contrôle glycémique précoce strict pour éviter les futures complications.

Dans le diabète de type 2, l’UKPDS a montré qu’une hémoglobine glyquée moyenne de 7 % diminuait de 12 à 32 % le risque de complication liée au diabète en comparaison d’une hémoglobine glyquée moyenne de 7.9 %.

https://www.egora.fr/actus-medicales/diabetologie/46559-diabete-de-type-2-la-memoire-metabolique-justifierait-un-controle